VLAN, Teaming et l’avenir de Windows

Certaines batailles que se livrent en coulisse les grands constructeurs en disent parfois long sur leurs intentions à long terme. Levons donc le voile sur une prise de bec qui dure depuis plusieurs mois entre Intel et Microsoft. Peu d’entre vous l’auront surement remarqué, mais Intel ne propose toujours pas de pilotes réseaux 100% compatibles avec Windows 10, un an après son lancement. Cette aberration exaspère d’ailleurs un nombre croissant d’utilisateurs qui exploitent les fonctionnalités “avancées” des cartes réseaux au quotidien. Voilà par exemple ce que l’on peut trouver sur la page de téléchargement du derniers Intel Network Adapter Driver for Windows 10 (en version 21.0, du 20/05/2016) :

Creating Intel ANS teams and VLANs on Windows® 10 is currently not supported. As a result, when created, teams and VLANs do not pass traffic. We expect that ANS will be supported on Windows 10 client in a future release.

En clair, le pilote Intel ne supporte pas la gestion des VLAN et de l’agrégation sous Windows 10 avec l’ensemble des modèles de la gamme. Ces fonctionnalités, très répandues dans le monde professionnel, fonctionnaient pourtant sans heurts depuis des années sous Windows XP, 7 et 8, ainsi que sur toutes les versions “Server” de Windows. Certains “Power Users” s’en servent également pour scinder leur réseau (VLAN) ou pour s’affranchir des limitations de débit du Gigabit Ethernet (Teaming).

En lisant les réponses publiques d’Intel sur leurs forums, on s’aperçoit rapidement qu’un certain malaise entoure la question. Carl Wilson, principal chef de projet concerné, ne cesse de se contredire dans ses interventions tout en laissant parfois paraitre comme une pointe d’agacement envers ce problème qui perdure. La myriade d’ingénieurs d’Intel serait-il incapable de développer un pilote fonctionnel depuis plus d’un an ? C’est plus compliqué. Selon nos sources, le problème viendrait surtout de Microsoft.

20160804_202914000_iOSAprès avoir supprimé discrètement ses propres fonctionnalités d’agrégation réseau (New-NetLbfoTeam) dans l’update 10586 de Windows 10 (qui fonctionnaient sans problème auparavant), le mammouth de Redmond souhaiterait désormais interdire aux fabricants tiers de proposer des fonctionnalités “avancées” dans son système d’exploitation “grand public”. Microsoft se réserve d’ailleurs le droit de supprimer arbitrairement une application qu’il juge “inopportune” de votre machine lors d’une mise à jour. Et il ne s’en prive pas : la dernière “Anniversary Update” a ainsi désinstallé d’office les pilotes réseau avancées de Realtek, qui proposaient justement les mêmes fonctionnalités (VLAN, Teaming, …).

D’autres fonctionnalités “pro” comme l’initiateur iSCSI ou Hyper-V seraient aussi sur la sellette. Microsoft souhaiterait probablement, au final, supprimer l’ancienne segmentation Home/Pro en vigueur jusqu’ici pour ne proposer qu’un système d’exploitation strictement “grand public” et dépourvu d’options avancées. Ceux qui s’en servaient devront alors se tourner vers les versions “Server” de Windows (prévue pour rappel pour fin septembre) bien plus chères.

Si elle devait se confirmer, cette évolution de Windows 10 serait déjà déplorable en tant que telle. Mais il y a bien pire encore : que Microsoft censure effectivement les fabricants tiers en leur interdisant de développer les logiciels et pilotes qu’ils souhaitent. Les outils pour le faire sont déjà présents – et fonctionnels –, mais Microsoft avait juré la main sur le cœur qu’il ne s’en servirait pas pour verrouiller son OS. Pour rappel, des craintes à ce sujet avaient surgi du fond des Internets avec le Store intégré, lors du lancement. Et pour cause : le spectre d’un Windows où chaque application devrait avoir reçu l’aval de Redmond pour fonctionner fait froid dans le dos.

L’absence des fonctionnalités réseau dans les pilotes Intel cache donc un sujet bien plus vaste, celui du contrôle par Microsoft de l’écosystème Windows. Les résultats de la négociation qui s’opère pour le moment en coulisse influeront fortement sur l’évolution future du système d’exploitation. Si VLAN et Teaming sont de retour dans la prochaine version du driver réseau d’Intel, Microsoft aura choisi de lâcher du lest. Si ce n’est pas le cas, la voie vers un système d’exploitation plus fermé que jamais sera toute tracée.  À son habitude, Microsoft semble procéder par petites touches et attend de voir si une levée de boucliers se produit. Au besoin, il sera toujours possible de rétropédaler…

Même si vous n’en avez strictement rien à faire, militez donc pour le retour des VLAN et du Teaming dans les pilotes Intel !


EDIT [24/08/16 03:30] : Nous avions vu juste. Après avoir tenté de museler les plaintes en censurant les posts qui s’amoncelait sur leurs forum, Intel vient finalement de reconnaître officiellement que leurs drivers n’étaient pas en cause. L’origine du problème provient bien de Windows 10 en lui-même. Carl Wilson, responsable de la division réseau embarquée, indique qu’Intel sortira un nouveau pilote dés que “Microsoft leur aura permis de réactiver la fonction”. Il recommande également aux clients d’Intel de se retourner vers le support de Microsoft.

vlan-02

About the Author

Doc TB
Détracteur en chef, journaliste total, combat le bullshit marketing depuis 2001, ce qui lui vaut régulièrement procès et menaces. Particularité : dilapide l'argent de la rédaction en produits divers et variés qu'il pourrait très bien obtenir gratuitement via les constructeurs (contre un ou deux points en plus sur la note). Détruit au final lesdits produits en cherchant à les améliorer ou pour éprouver leur résistance aux courts-circuits.