Recréer un lecteur de disquettes pour l’Apple Pippin

Le PCB que Doc TB a créé

Dans les années 90, Apple avait lancé une console de jeu, en partenariat avec Bandai. La Pippin, c’est son nom, a été un échec que nous vous relatons dans un eBook disponible sur notre site. A l’époque, Apple proposait un lecteur de disquettes en option et avec Doc TB, je me suis mis en tête d’en recréer un.

Le lecteur de disquettes officiel se plaçait sous la console et se branchait à travers un connecteur d’extension caché. Un lecteur m’a prêté cet objet plutôt rare – pour se donner une idée, la console elle-même a été vendue à environ 40 000 exemplaires -, que j’ai testé et analysé pour vérifier son fonctionnement, avant de copier le PCB.

La Pippin fait la gueule avec son lecteur de disquettes

Le PCB de Doc TB inséré dans le connecteur d’extension

Il s’agit d’un simple lecteur de disquettes de type Apple (connecteur 20 broches, alimentation par le bus), relié à un PCB intermédiaire. Techniquement, la console contient un contrôleur de disquettes (la Pippin est proche d’un Macintosh) et le connecteur d’extension sous la console est directement relié à ce dernier. Le PCB fait donc juste le pont entre le lecteur et son connecteur IDC 20 broches et la console. Avec Doc TB, nous avons donc répliqué le connecteur et ses connexions, avant de faire fabriquer un PCB. Comme nous sommes très forts, ça a fonctionné du premier coup (au grand étonnement de Doc TB, je l’avoue).

Mais ça sert à quoi ?

Une fois un lecteur de disquettes virtuel branché – un Floppy Emu, un petit boîtier qui émule un lecteur de disquettes Apple à travers des images stockées sur une carte microSD -, il devient possible de sauvegarder des données dans certains titres de la console, comme ce « jeu » qui permet de créer des aventures de Dragon Ball Z et Dragon Ball GT (qui n’existe pas). Le lecteur permet aussi de déplacer vos sauvegardes d’une console à une autre, ou de sauver quelques paramètres dans d’autres jeux. Pour rappel, cette console date de 1996 et ne propose pas de cartes mémoire externe comme ses concurrentes : Apple avait simplement intégré 128 ko de mémoire flash (oui, ko). Le principal problème, en 2017 en tout cas, reste que lire des disquettes formatées en HFS – le système de fichiers d’Apple à l’époque – pose tout de même quelques soucis.

Le jeu Dragon Ball permet de sauvegarder sur une disquette

L’image que nous avons sauvé

Pour ceux que ça intéresse, il existait d’autres accessoires qui utilisaient le connecteur. Le seul réellement sorti est un lecteur de disques MO (des disques magnétiques de 230 Mo), mais Bandai et Apple avaient aussi prévu un lecteur de cartouches ZIP, un dock avec une prise Ethernet ou un dock d’extension pour accueillir des cartes PCI. Enfin, en interne, la console utilise un simple lecteur de CD-ROM SCSI qui peut être remplacé par un modèle rapide (8x, 12x ou même 24x) et il est aussi possible d’ajouter un disque dur SCSI dans la chaîne.

L’équipe de CPC Hardware souhaitant participer activement au développement des grands projets hardware du XXIe siècle, nous avons partagé le PCB chez OSHPark afin que vous puissiez en profiter également. Il vous en coutera $9 par PCB, avec un minimum de commande de 3 et les frais de ports gratuits en France. Comptez environ 3 semaines pour les recevoir. Cliquez sur cet encadré pour en savoir plus.

About the Author

Dandu
Espion de Cupertino dans la rédac' de Canard PC Hardware. Aime beaucoup les formats totalement obsolètes ainsi que les technologies bizarres et oubliées. Possède un chien robot, des lapins Wi-Fi et un vrai perroquet.