Netgear Click, le switch pratique

Je suppose que vous avez déjà dû installer un switch (et pas un hub, un abus de langage pourtant assez courant) et que vous avez – comme moi – pesté sur l’ergonomie de l’appareil. La majorité des modèles destinés au grand public prend en effet pas mal de place dans un meuble. Et c’est là que la gamme Click de Netgear trouve de l’intérêt.

Un Click derrière un meuble TV poussiéreux

Un Click derrière un meuble TV poussiéreux

Un switch classique reste un gros bloc avec les prises Ethernet à l’avant et – souvent – une prise d’alimentation à l’arrière. Concrètement, il faut prendre en compte la profondeur du switch lui-même, mais aussi laisser de la place d’un côté pour les câbles Ethernet et de l’autre pour la prise jack de l’alimentation. Enfin, l’alimentation est souvent externe, avec un bloc qui risque de monopoliser deux emplacements sur la multiprise.

Avec les Click, Netgear règle une partie des problèmes : les switchs de la gamme (8 et 16 ports, GSS180E et GSS116E) offre un design qui s’intègre plus facilement dans un meuble ou sous une table. Premièrement, ils sont larges, mais peu profonds. Deuxièmement, l’alimentation est intégrée dans le boîtier et un câble part directement vers la prise, ce qui simplifie les choses. La société a aussi ajouté deux ports USB pour charger un smartphone (ou alimenter un Raspberry Pi, pratique) et quelques options pour manager l’appareil (VLAN, QoS basé sur les ports, etc.). Des rails permettent de fixer le switch sous une table ou un meuble ou de l’attacher au mur, même si c’est moyennement esthétique.

L'interface Web du modèle 16 ports

L’interface Web du modèle 16 ports

Si les deux switchs simplifient bien l’installation, ils ne sont malheureusement pas sans défauts. Le premier est technique, sur la version 16 ports : Netgear annonce une compatibilité avec l’agrégation et la norme 802.3ad, mais ne supporte que les LAG statiques et pas la norme LACP. Si vous ne comprenez pas les mots précédents, pas de soucis : en gros, le switch ne permet pas d’utiliser deux prises Ethernet en parallèle pour améliorer les performances avec un NAS, notamment les modèles de Synology, parce qu’il ne supporte pas la version la plus utilisée du standard. Le second problème, il faut être pragmatique, vient du prix : un Click 8 ports vaut ~75 €, un 16 ports le double. Dans un format plus classique, les modèles de Netgear (très courants) valent ~45 et ~110 € en version manageable et ~35 € et 100 € en versions classique. La différence de prix pour du matériel qui se range facilement reste donc assez conséquente.

Une note ? 7/10 pour le côté pratique, même si le prix demeure élevé et que la fonction d’agrégation du modèle 16 ports ne sert strictement à rien.

About the Author

Dandu
Espion de Cupertino dans la rédac' de Canard PC Hardware. Aime beaucoup les formats totalement obsolètes ainsi que les technologies bizarres et oubliées. Possède un chien robot, des lapins Wi-Fi et un vrai perroquet.