Le MP3 entre dans le domaine public

Depuis quelques jours, le codec audio MP3, comme l’AC-3, se retrouve dans le domaine public.

La nouvelle a fait un peu moins de bruit que pour l’AC-3, mais le MP3 est donc maintenant totalement libre de droits. Il y a deux raisons principales à cet état de fait : premièrement, beaucoup de développeurs disposaient d’une licence depuis longtemps, soit dans des logiciels soit dans des systèmes d’exploitation. Deuxièmement, les sociétés à l’origine du codec étaient beaucoup moins procédurières que Dolby avec l’AC-3. Enfin, le MP3 reste globalement en perte de vitesse, alors que l’AC-3, pour différentes raisons, reste très utilisé dans les fichiers partagés sur Internet.

Le PMP-300 de Rio, un des premiers lecteurs MP3

Le MP3 – MPEG-1/2 Audio Layer III – a été pensé à l’origine pour la radio numérique et fait partie de la norme MPEG-1. Il est rarement utilisé dans le monde de la vidéo car le « MP2 » (MPEG-1/2 Audio Layer II) offre de meilleurs résultats dans les débits classiques des Video CD et autres DVD (même s’il est rare dans ce dernier cas). Le MP3 devient surtout célèbre à la fin des années 90 avec les premiers lecteurs autonomes et les logiciels de partage, sa qualité correcte à 128 kilobits/s lui permettant d’être transmis en P2P entre deux utilisateurs équipés d’un modem. En 2017, le MP3 souffre tout de même de la comparaison avec les autres codecs et le 128 kb/s qui était considéré comme de la « qualité CD » à l’époque se voit relégué en seconde zone actuellement, alors même que les encodeurs offrent un bien meilleur résultat qu’à l’époque (qui se souvient de Xing…). Reste qu’à 320 kb/s (le maximum possible), il offre d’excellents résultats avec les encodeurs modernes.

Dans la pratique, le dernier brevet lié au MP3 et détenu par Technicolor est expiré depuis le 16 avril 2017. La société s’est même fendu d’un petit communiqué de presse laconique, comme l’indique nos confrères de LinuxFR.org. A noter que le décodage du MP3 était libre depuis le 22 septembre 2015, les derniers brevets ne limitaient légalement que l’encodage. Pour ceux qui utilisent des logiciels libres, l’entrée du MP3 dans le domaine public va permettre aux différentes distributions Linux de proposer la prise en charge du MP3 dans les dépôts classiques, un bon point. Pour le commun des mortels, ce changement ne devrait par contre avoir aucun impact.

Enfin, pour terminer, petit rappel : le premier MP3 est un morceau de Suzanne Vega, Tom’s Diner.

About the Author

Dandu
Espion de Cupertino dans la rédac' de Canard PC Hardware. Aime beaucoup les formats totalement obsolètes ainsi que les technologies bizarres et oubliées. Possède un chien robot, des lapins Wi-Fi et un vrai perroquet.

Comments are closed.