Lire un Blu-ray Ultra HD sur PC « plus facilement »

Dans Canard PC Hardware 34, nous vous expliquions les difficultés liées à la lecture de Blu-ray Ultra HD sur PC, entre le bon processeur, le bon GPU, le bon lecteur et – évidemment – le logiciel de lecture. Mais depuis quelques jours, il devient possible de ripper une partie des disques du marché, bien évidemment uniquement dans le cadre du droit à la copie privée.

En résumé, les clés AACS nécessaires au décodage d’une partie des films disponibles sur le marché (72 clés, pour 58 films) peuvent se trouver sur le net (pas besoin de demander « où ? », la réponse se trouve facilement sans nous). Et avec MakeMKV (un logiciel gratuit) et le bon lecteur, il devient donc possible d’effectuer une copie sans protections des films.

Le choix du lecteur

Un lecteur LG, compatible

Le point intéressant vient justement des lecteurs compatibles. Actuellement, vous trouverez en fait trois types de lecteurs de Blu-ray pour PC. Les modèles classiques, qui lisent uniquement les Blu-ray standards et intègrent la prise en charge de l’AACS “1” (le DRM des Blu-ray et des HD DVD). Les modèles certifiés Blu-ray Ultra HD, qui lisent les nouveaux disques en plus des Blu-ray standards et qui intègrent la protection AACS 2. Ils sont nécessaires pour lire un Blu-ray Ultra HD avec PowerDVD (notamment). Et enfin les lecteurs « Ultra HD friendly ». Ces derniers lisent les Blu-ray standards et les Blu-ray Ultra HD, mais ne gèrent pas l’AACS 2. Ils peuvent donc lire la structure des disques (voir le contenu) mais pas lire le contenu des disques qui est chiffré (même avec PowerDVD). Mais ces rares lecteurs, a priori inutiles, peuvent donc servir à ripper un Blu-ray Ultra HD avec MakeMKV si vous disposez de la clé du disque. Si l’exercice vous tente, vous en trouverez facilement quatre en France : le LG BH16NS55 (~80 €), le LG WH16NS40 (~100 €), l’Asus BW-16D1HT (~75 €) et le LG BE16NU50 (externe, plus cher, ~160 €). Il s’agit d’une liste théorique, nous n’avons testé qu’avec le LG BH16NS55.

MakeMKV (sous macOS, existe pour d’autres OS)

Actuellement, vous ne trouverez sur le Net que quelques clés liées à des disques précis. Avec une clé de ce type et en supposant que le disque n’a pas banni le certificat AACS de votre lecteur, il devient donc possible de déchiffrer totalement le contenu. Les clés “maîtres”, qui permettent de décoder tous les disques d’une génération précise, ne sont évidemment pas dans la nature. Lors de nos tests, nous avons uniquement réussi à passer par MakeMKV, VLC (via la bibliothèque libaacs) ne semble pas encore prendre en compte les Blu-ray Ultra HD. Le résultat du rip, par défaut, est un fichier MKV qui contient la vidéo stockée à l’origine sur le disque : il n’y a pas de recompression ou de modification du contenu. Le fichier en sortie peut donc être (très) volumineux : lors de nos tests, nous avons obtenu un fichier de ~45 Go (Seul sur Mars) et un autre de ~75 Go (Un jour dans la vie de Billy Lynn, seul Blu-ray Ultra HD encodé à 60 images/s). Les Blu-ray Ultra HD utilisent généralement le codec HEVC avec un débit élevé (jusqu’à 100 mégabits/s), une définition élevée (2160p) et la prise en charge du HDR, des couleurs sur 10 bits, etc. La lecture ne devrait pas poser de soucis avec une machine moderne : tous les GPU récents décodent le HEVC matériellement et dans le pire des cas, un bon CPU avec quatre coeurs doit pouvoir faire le job.

Seul sur Mars

Reste que la sortie de ces clés montre tout de même l’absurdité des protections contre la copie : une personne voulant lire un de ses propres films sur un PC aura tout intérêt à utiliser cette méthode illégale plutôt que d’essayer de le faire légalement en utilisant les outils disponibles, tant sur le côté financier que sur le côté technique, les contraintes étant beaucoup moins fortes. À noter, enfin, qu’il ne s’agit pas de la première brèche dans les Blu-ray Ultra HD, mais de la première qui permet de le faire facilement et gratuitement. Auparavant, quelques films se sont retrouvés sur le net sans protections et un programme permettant de déchiffrer les disques existe, mais il est vendu assez cher (~200 €).

About the Author

Dandu
Espion de Cupertino dans la rédac' de Canard PC Hardware. Aime beaucoup les formats totalement obsolètes ainsi que les technologies bizarres et oubliées. Possède un chien robot, des lapins Wi-Fi et un vrai perroquet.