[Les disques optiques oubliés] l’AVCD

Dans Canard PC Hardware 30, en kiosque, nous avons publié un dossier sur l’avenir incertain du disque optique, avec notamment une liste de technologies oubliées. Et comme nous avons dans notre laboratoire quelques exemples qui n’ont pas trouvé place dans le magazine, nous les publierons ici chaque semaine. Cette semaine, l’AVCD.

L’AVCD est un CD hybride qui date des années 90. Il combine des pistes audio classiques – lisibles sur un lecteur de CD – avec des pistes Video CD, c’est-à-dire de la vidéo en MPEG1 en LD (Low Definition, 352 x 240 ou 352 x 288 selon les pays). Les AVCD sont rares et surtout présent en Asie du Sud-Est, essentiellement parce que c’est dans cette région que le Video CD a eu du succès. En Europe, les lecteurs de Video CD restent rares, même si certains (vieux) lecteurs de DVD acceptent ce type de disques, ainsi – évidemment – que la majorité des PC et quelques consoles. Pour l’exemple, nous avons essayé la version asiatique d’un disque de Kylie Minogue. Le CD de bonus est un AVCD, qui contient donc quatre vidéos en MPEG. La structure est particulière : une piste de données pures, quatre pistes de données contenant de la vidéo et enfin cinq pistes audio. Sur un lecteur de CD classique, les cinq premières contiennent du vide (attention, certains vieux lecteurs essayent de lire les données, ce qui peut être… dérangeant pour les oreilles). Le format n’a pas eu de succès et les CD Extra (CD Audio avec des pistes de données pour un usage sur PC) se trouvent beaucoup plus facilement. Au niveau de la qualité, le Video CD donne un résultat franchement mauvais pour les standards de 2016 mais acceptable à l’époque.

About the Author

Dandu
Espion de Cupertino dans la rédac' de Canard PC Hardware. Aime beaucoup les formats totalement obsolètes ainsi que les technologies bizarres et oubliées. Possède un chien robot, des lapins Wi-Fi et un vrai perroquet.