Advance ATX-5000 & Heden PSX-A830

Avec les alimentations noname importées directement de Chine, on pensait avoir touché le fond. Grossière erreur. Car on peut trouver dans les boutiques bien de chez nous des choses encore pire. Je sais qu’il est rarement judicieux d’écrire un texte, et à fortiori un article « à chaud », mais là, bon, voila quoi. Laissez-moi vous compter ma journée de ce matin.

09H pétante, arrivée au laboratoire de Canard PC. Sur mon bureau, deux alimentations qui doivent constituer les tests électriques du jour. A ma gauche, une Heden PSX-A380. Un modèle acheté rue Montgallet pour 13€ TTC il y a quelques jours et destiné à répondre à la question suivante : que vaut l’alimentation la moins chère disponible en France en « retail » ? A ma droite, une Advance ATX-5000, un modèle toujours d’entrée de gamme, mais un peu plus chère (19€) et qui représente tout simplement l’une des alimentations les plus vendues en France, de l’avis de plusieurs e-commerçants. Question : que vaut l’alimentation la plus vendue en France ?

 

  • Caractéristiques (Advance ATX-5000)

Première à passer sur le banc, l’Advance ATX-5000. Petite photo du boitier et de l’étiquette :

 

Avant même de brancher l’alimentation, la méfiance est déjà de mise à la simple lecture de l’étiquette. Annoncé à “480 Watts Max”, le bloc ne délivre que 20A sur le rail +12V, soit 240 Watts. Vu que 70% du courant d’un PC est consommé sur ce rail, il s’agit donc plus d’une alimentation de 300 Watts que de 480. Pour arriver à ce chiffre, Advance indique des valeurs complètements fantaisistes de 35A sur le +5V et 30A sur le +3.3V, ce qui non seulement n’est pas conforme à la norme ATX, mais en plus est absolument intenable par les fils et connecteurs de l’alimentation.

Commençons donc les tests avec une charge de 20%. Première surprise, le PF est mesuré à 0.62 et l’efficacité dépasse à peine les 70%. Le bloc a pourtant été acheté en France et contient le logo CE : il doit donc contenir une électronique de correction du facteur de puissance. Dans note cas, il semble qu’il s’agisse d’une version passive et parfaitement inefficace. Mais nous verrons cela plus tard. Charge à 50%. Même constat. Passons à 100%. Problème : vu les spécifications de l’alim, nous devons nous limiter à 325 Watts pour respecter les différentes limitations sur les rails.

Le tout mis en charge, le temps de vaquer à quelques lectures de datasheets, une forte déflagration retenti, entrainant la mise en sécurité des multiples disjoncteurs du labo. Boom, alim en choux-fleur. Soit. Une alimentation défectueuse est toujours possible. Heureusement, nous disposons de 3 alimentations du même type. Une seconde rejoint donc le banc de test. Après quelques minutes, multiples détonations, très forte odeur de brulé et crise cardiaque évitée de peu pour l’humble testeur armé de son extincteur.

Inutile de dire que tout ceci est parfaitement scandaleux et que nous n’avons pas de mots assez durs contre Advance. Mais ouvrons tout de même la chose pour en savoir plus.

 

C’est indéniable, chez Advance, on a le feu sacré et dans le cas présent, ce sont les transistors d’entrées, sous dimensionnés, qui ont pris. Que le problème survienne sur une alimentation est une chose. Sur deux dans les mêmes conditions en est une autre. Surtout quand on sait que ces deux alimentations ont étés achetées l’une à Montgallet, l’autre chez un e-commerçant. On peut donc difficilement incriminer un problème sur une série. Mais poursuivons.

  • Caractéristiques (Heden PSX-A830)

Couverture anti-feu à portée de main, les tests pouvaient reprendre avec l’Heden PSX-A830. Par rapport à l’Advance, peu de choses changent : logo quasi-identique, électronique similaire, boitier semblable (je vous fait grâce de la photo) et étiquette louchissime. Petite explication de texte :

1. Heden est une marque créée de toute pièce pour l’Europe, et tout particulièrement pour la France. On trouve derrière cette “marque” des usines chinoises qui produisent de l’entrée de gamme. Sur son site web, les premières lignes parlent d’elles même : “La réputation de la marque HEDEN n’est plus à démontrer. “. En effet.

2. Voici donc une alimentation de “480 Watts (Max)”. Mais si on lit bien la ligne, on s’aperçoit que ce n’est pas la puissance que l’alim est capable de délivrer, mais celle qu’elle consomme sur le 230V du secteur ! Forcement, avec une efficacité de 70%, on tombe à 330 Watts de restitué côté continu. Maquillage habile et qui trompera sans problème le néophyte.

3. La répartition des courants selon les rails. Contrairement à Advance, les valeurs affichées paraissent plus crédibles On a droit à deux rails +12V capables en théorie de délivrer 18A chacun, soit 36A pour les deux. On notera la faute sur l’étiquette qui mentionne une valeur cumulée pour le +5V et le +12V alors qu’il s’agit bien sur du +5V et du +3.3V. A moins de pouvoir tirer 100 Ampères sur le +3.3V bien sûr.

4. L’alimentation est équipée d’un mécanisme “PFC Actif”, en conformité avec les réglementations européennes.

Voici donc pour les “informations” inscrites sur l’étiquette. Pour rire, après avoir effectués quelques tests dont nous vous parlerons plus bas, nous avons soumis l’alimentation à la même charge de 325 Watts qui avait entrainé l’implosion des deux blocs Advance. Mais cette fois, nous avons filmé la scène, au cas où l’impensable se produirait encore une fois. Bonne nouvelle ! Chez Heden comme chez Advance, la médiocrité est un point avec lequel on ne transige pas.

 

 

Même test, même sanction. Court-circuit général au bout de quelques minutes et disjonctage de l’intégralité de l’installation électrique. Tout cela avec un courant consommé nettement en dessous des prétendues spécifications. Heureusement, nous avions pris nos dispositions cette fois et nous avons mesuré la forme du courant consommé avec une charge de 200 Watts et réalisé les tests d’harmoniques. Ceux-ci sont aussi sans appel :

 

La forme du courant n’a rien d’une sinusoide et les harmoniques mesurées sont largement au delà des seuils permis par les normes européennes. Le maigre PFC qui équipe ces alimentations n’est clairement pas en mesure d’offrir un résultat convainquant. Sur toute la ligne, ces alimentations sont donc catastrophiques.

 

  • Conclusion

————

Mise à jour du 24/04/2013 : Cet article a fait l’objet d’une procédure judiciaire intentée par la société PCA France à notre encontre de 2008 à 2013. Lors des travaux préparatoires à notre défense, nous avons fait effectué de nombreux tests par de grands laboratoires de tests agrées, qui ont confirmés en tous points les résultats obtenus ci-dessus. La Tribunal nous a finalement donné raison face à PCA France, reconnaissant la qualité de notre travail et exigeant uniquement la suppression de deux paragraphes imprécis de la conclusion. Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à lire cette news.


EDIT : Suite à la publication de cet article, les sociétés PCA France et SUZA France, respectivement distributeur des marques Heden et Advance, ont tenu a publier un droit de réponse que vous pouvez retrouver ci dessous

Pour la suite, cliquez ci-dessous.

About the Author

Doc TB
Détracteur en chef, journaliste total, combat le bullshit marketing depuis 2001, ce qui lui vaut régulièrement procès et menaces. Particularité : dilapide l'argent de la rédaction en produits divers et variés qu'il pourrait très bien obtenir gratuitement via les constructeurs (contre un ou deux points en plus sur la note). Détruit au final lesdits produits en cherchant à les améliorer ou pour éprouver leur résistance aux courts-circuits.